Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

LE XX eme S. : UN SIECLE DE TRANSFORMATIONS SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES

Le XX eme siècle est marqué comme nul autre par une accélération des transformations scientifiques et technologiques qui s’appuie souvent sur les découvertes du XIX eme siècle. Mais ce phénomène ne s’observe que dans les pays riches de l’hémisphère Nord qui ont accumulé une richesse certaine à partir de l’Age Industriel au XIX eme siècle.

Comment les découvertes scientifiques et les innovations technologiques ont-elles transformé les sociétés au XX eme siècle ?

I/ Un exemple d’innovation scientifique: les antibiotiques.

En 1928, l’anglais Alexander Fleming, découvre la moisissure « penicilium » qui permet de lutter contre des bactéries responsables de maladies infectieuses mortelles comme la gangrène. Ses deux collègues Florey et Chain se rendent aux EU pour trouver des laboratoires pharmaceutiques ayant les moyens financiers d’innover en produisant les premiers médicaments, les antibiotiques en 1940. Dès 1943, ils seront utilisés par l’armée américaine. En 1945, les 3 chercheurs reçoivent le prix Nobel. Les antibiotiques ont permis de faire baisser la mortalité infantile et d’augmenter de 10 ans l’espérance de vie.

II/ Des transformations scientifiques et technologiques qui bouleversent les sociétés.

A/ Parce qu’elles permettent de vivre plus longtemps et en meilleure santé

Les innovations médicales s'accélèrent dans la seconde moitié du XXe siècle : l'utilisation d’abord isolée puis combinée de découvertes et de techniques nouvelles (rayon X, ultrasons, RMN, informatique) auparavant développées dans d'autres secteurs, comme l'armée, permet d'améliorer les diagnostics médicaux. Les conditions de la naissance sont améliorées en même temps que l’hygiène progresse. Le résultat est une baisse spectaculaire du taux de mortalité et parallèlement une autre vision de la maternité et des enfants. L’ensemble a fait progresser l’espérance de vie.

B/ Parce qu’elles ont touché de nombreux domaines.

 

Les innovations techniques n’ont cessé de se multiplier au XX eme siècle. Elles ont entraîné une production de masse de produits nouveaux comme le téléviseur ou les équipements ménagers, et de transformer les transports. A partir de 1945, la croissance économique permet de nouveaux investissements et l’accélération des innovations. Le temps entre l’invention et sa diffusion n’a fait que se réduire. Depuis 1982, les pays riches ont vu leur vie quotidienne bouleversée par l’informatique. On estime qu’il y a deux périodes dans le XX eme siècle, le temps des innovations s’appuyant sur les découvertes du XIX eme s. jusqu'à la Deuxième Guerre Mondiale (1945), puis le temps de l’informatique.

 

 


 

 

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE : VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918)

La Première Guerre mondiale dure 4 années. Elle touche principalement l’Europe, en particulier l’Allemagne et la France, mais aussi les colonies anglaises et françaises et les Etats-Unis. Elle débute par l’attentat de Sarajevo le 28 Juin 1914. Elle oppose deux camps : la triple Entente et la triple Alliance (doc 1 p32)

Quels

I/ Une guerre synonyme de « violence de masse ».

A/ La bataille de Verdun, un exemple de la violence au front.( Fevrier-Décembre 1916)

Intro : La bataille de Verdun a eu lieu en France de février à Décembre 1916.

Nous sommes dans une nouvelle forme de guerre : la guerre de tranchées. Les tranchées sont des longs fossés creusés dans le sol, parfois étayées de bois et surmontées de barbelés. Les poilus s’y enterrent, attendant l’attaque ou le prochain assaut.

Elles sont le lieu de combats violents où sont utilisés des armes extrêmement meurtrières : obus, canons, fusils à baïonnette, mitrailleuses, grenades, gaz asphyxiants. Elles permettent de tuer en masse et provoquent des blessures irréversibles.

Conclusion : Verdun fut l’une des batailles les plus meurtrières de la Premières Guerre Mondiale : on estime qu’il y eut 1000 morts par jour pendant 300 jours.

B/ Une violence qui concerne aussi les civils à l’arrière des fronts : une « guerre totale »

Fiche de travail

C/ Une violence qui atteint des peuples entiers : le génocide des Arméniens.

En 1915, plus de 2 millions d’arméniens chrétiens vivent dans l’empire ottoman. Entré en guerre en 1914 aux côtés de la Triple Alliance, l’empire Ottoman musulman subit des revers militaires et la minorité arménienne chrétienne est accusée de trahir au profit de l’ennemi russe. Le gouvernement décide alors de leur déportation et de leur massacre entre Avril 1915 et Juillet 1916 faisant plus d’un million de victimes : on parle de violence de masse puisqu’elle concerne une population entière du fait de ses origines. Plus tard, on parlera de génocide (def p 33)

II/ Une guerre qui engendre des révolutions.

A/ Octobre 1917 : la Révolution russe de Lénine.

L’Europe dès 1917, est secouée par d’importants troubles sociaux. En Février, une révolution porte des républicains modérés au pouvoir en Russie. Ceux-ci poursuivant la guerre, les Bolcheviks (communistes), dirigés principalement par Lénine (bio p 38), exploitent le mécontentement des populations et prennent le pouvoir en Russie lors de la Révolution d’Octobre.

B/ La vague révolutionnaire en Europe.

La révolution russe de 1917 a un grand retentissement en Europe : des grèves générales éclatent dans de nombreux pays après la guerre, des insurrections communistes sont réprimées en Allemagne (Révolution spartakiste de Janvier 1919) et en Hongrie. La Russie reste néanmoins le seul pays où les communistes(ou marxistes) réussissent à se maintenir au pouvoir.

III/ Une paix qui dessine une nouvelle carte de l’Europe et porte en germe la prochaine guerre.

Les traités de paix imposés par les vainqueurs bouleversent la carte de l’Europe. L’opinion allemande considère le traité de Versailles du 28 Juin 1919, qui la rend responsable de la guerre, injuste (démilitarisation de la Rhénanie, perte de l’Alsace-Lorraine qui retourne à la France, perte de territoires au profit de l’Autriche, de la Tchécoslovaquie et de la Pologne, une armée réduite et sans aviation, des réparations) et parle de diktat. De nouveaux Etats comme la Pologne sont créés. La Société des Nations (SDN), créée à l’initiative du président américain Wilson, suscite de grands espoirs. Mais les traités engendrent aussi de nouveaux motifs de tensions comme le couloir de Dantzig entre l’Allemagne et la Pologne.

Le bilan humain et matériel de la guerre est dramatique : environ 10 millions de personnes sont mortes pendant le conflit. Les Etats ont désormais à charge les mutilés (« gueules cassée »s par exemples) et les veuves et orphelins de guerre. A cela s’ajoutent les nombreuses destructions de villages, routes.. qu’il faut reconstruire alors que les pays se sont endettés pour acheter des armes et affronter la guerre.

Conclusion : répondre à la problématique du début : Quels bouleversements des sociétés et des Etats la Première Guerre Mondiale entraîne-t-elle ?

La Première Guerre Mondiale a été d’une violence inégalée jusque là (tranchées et génocide), mondiale (tous les continents sont concernés) et totale puisqu’elle a mobilisé toutes les ressources des pays. Elle a débouché sur la création de la 1 ère organisation mondiale pour le maintien de la paix et la naissance de nouveaux pays européens, mais elle a été aussi à l’origine de traumatismes qui vont marquer longtemps les esprits : les opinions publiques souhaitent qu’elle soit la « Der des Der ».

 


 

LES REGIMES TOTALITAIRES DANS LES ANNEES 1930

Après la Première Guerre Mondiale, la démocratie semble avoir triomphé en Europe occidentale. Pourtant des systèmes politiques nouveaux apparaissent dans l’entre-deux-guerres : la dictature communiste de Staline en URSS (1924-1953) et la dictature nazie de Hitler en Allemagne (1933 – 1945). Ces régimes totalitaires sont fondés sur des projets de natures différentes mais présentent des caractéristiques communes dans leurs méthodes.

Comment  des régimes totalitaires se sont-ils mis en place en Europe dans l’entre-deux-guerres ?

I/ Qu’est-ce que le totalitarisme soviétique ?

A/ Un régime autoritaire mis en place par Staline.

A la mort de Lénine en 1924, ses proches se disputent sa succession. Staline, déjà secrétaire général du parti communiste de l’Union Soviétique (PCUS) s’impose face à Trotski qui est contraint de s’exiler. Dès lors, il met en place un régime totalitaire avec pour objectif l’industrialisation rapide du pays grâce à lacollectivisation des terres.

 

B/ Une économie et une population sous le contrôle permanent de l’Etat .

Fiche de travail n°1 

II/ Qu’est-ce que la dictature nazie ?

 A/ Un régime autoritaire né de la défaite et de la crise économique..

Dans un contexte d’indignation face à l’armistice de Rethondes et au Traité de Versailles, puis de crise économique à partir de 1929, Hitler, et son parti le NSDAP, sont de plus en plus écoutés en Allemagne. Ils remportent les élections législatives de 1932 avec 37% des voix. Le 30 Janvier 1933, Adolf Hitler est nommé chancelier par le président Hindenburg. Il forme un gouvernement de coalition dans un premier temps. Le 27 Février 1933, le Reichstag, lieu de réunion des députés allemands brûle. Le « crime » profite aux nazis. Dès le 1 er Mars 1933, Hitler applique sa doctrine exposée dans Mein Kampf en 1923 : restriction des libertés individuelles, de la liberté de la presse, de la liberté de réunion, et très vite seul le parti nazi est autorisé. Il se fait donner les pleins pouvoirs : il est désormais le führer(guide). A la mort d’Hindenburg en 1934, il devient le Reichfürer.

B/ Une population encadrée et « épurée ».

La Nuit des Longs couteaux permet d’éliminer les opposants au sein même du parti nazi. Les livres et œuvres déclarés subversifs sont brûlés lors d’immenses autodafés. Hitler crée une société raciste et antisémite( def p 55): à partir des lois de Nuremberg de 1935, les gens de religion juive sont exclus de la société et de la nation allemande. Une propagande incessante basée sur le culte de la personnalité véhicule une image parfaite de l’Etat nazi et de son dirigeant, tandis qu’afin de forger « l’homme nouveau », les enfants sont embrigadés dès leur plus jeune âge dans des organisations comme les Jeunesses Hitlériennes.

C/ Une économie tournée vers la guerre.

Le nazisme mène à la guerre. Dès 1936, Hitler réarme l’Allemagne et lance une politique de militarisation. Le budget militaire est multiplié par 15. La volonté de conquête clairement affichée trouve son origine dans l’idéologie nazie nationaliste qui veut établir un Reich (« empire ») rassemblant toutes les populations de langue et de culture allemande  et le doter à l’Est d’un espace vital (p. 54).Dès 1936, Hitler viole le traité de Versailles et multiplie les coups de force pour reconquérir les territoires perdus (carte 5 p 57). Son alliance avec l’italien Mussolini en 1936 et le pacte germano-soviétique signé en 1939 annonce la guerre.

 

Conclusion : Des régimes et des pratiques violentes proches qui ont pour but de fabriquer une société totalitaire, mais des projets différents : la construction d’un Etat communiste pour l’URSS, la conquête et la domination d’une « race supérieure » pour l’Allemagne nazie.

Partager cette page

Repost 0
Published by